Actualités & Références

ZOOM SUR LE MARCHE FRANCILIEN

10 mars 2015 - par Emmanuelle Fourteau

En un an, les prix des logements anciens ont baissé de 2,4% en Ile-de-France. Selon l’analyse des notaires franciliens, d’octobre 2014 à janvier 2015, le recul des prix s’est accéléré pour les maisons (-2,3% en 3 mois).

Mais après correction de la variation saisonnière, la baisse trimestrielle est limitée à 0,7%. On observe un phénomène identique pour les appartements dont les prix reculent de 1,5% en 3 mois mais de 0,7% une fois les variations saisonnières corrigées.

A Paris, le prix au m² des appartements anciens s’établit à 7 930 € en janvier 2015 (-1,5% sur 3 mois, -2,8% sur 1 an). La baisse se poursuivant, il devrait tomber à 7 830 € en mai 2015 d’après les prix issus des avant-contrats. Après une phase de résistance, les prix des appartements en Petite Couronne pourraient connaître un recul un peu plus rapide.

D’après les indicateurs avancés, les prix des maisons anciennes devraient baisser modérément mais pourraient ensuite répartir en légère hausse au mois de mai 2015.

 

Les volumes de ventes de logements anciens restent médiocres et orientés à la baisse en Ile-de-France. Il faut espérer que la baisse des prix, qui se confirme, et des taux d’intérêt exceptionnellement attractifs viendront dynamiser un marché immobilier francilien qui manque clairement de souffle.

Avec seulement 29 240 logements anciens vendus en Ile-de-France de novembre 2014 à janvier 2015, le volume des ventes diminue de 9% par rapport à la période novembre 2013-janvier 2014, selon les notaires franciliens. Les volumes de ventes de la période sont inférieurs de 14% à ce qu’ils étaient pendant ces dix dernières années.

« Les mois se suivent et se ressemblent avec un repli du nombre de transactions de 16% en novembre 2014, de 12% en décembre et de 14% en janvier 2015 par rapport à la même période un an plus tôt », expliquent les notaires.

D’après les premiers indicateurs des Notaires de Paris – Ile-de-France, les perspectives pour février ne sont guère encourageantes. Mais elles le seraient davantage sur les promesses de vente.

De novembre 2014 à janvier 2015 et par rapport à la même période un an plus tôt, les volumes de ventes d’appartements ont baissé de 12% dans Paris, de 16% dans les Hauts-de-Seine et de 12% dans les Yvelines. Ils ont mieux résisté pour les maisons en Grande Couronne (-4%).

Articles associés

Immobilier commercial : un risque de bulle financière ?

5 novembre 2018

par Elsa Teyre

Les montants introduits dans l'immobilier par les grands investisseurs,...

Réal Valuation recherche son futur stagiaire !

28 septembre 2018

par Elsa Teyre

Vous êtes étudiant(e) en Master 1 ou Master 2 spécialisé en droit de...

Projet de loi de finances : ce qui attend le BTP en 2019

25 septembre 2018

par Elsa Teyre

Ce 24 septembre, le gouvernement a présenté ses mesures fiscales phares pour...

Loi ELAN : ce qu’a acté la commission mixte paritaire

21 septembre 2018

par Elsa Teyre

Le ministère de la Cohésion des territoires s'est félicité dans la soirée...

Quelle vision avez-vous de l’expert immobilier ?

19 juillet 2018

par Elsa Teyre

Métier pivot dans la chaîne de l'industrie immobilière, l'expert en...
Top